eBulletin de la SFMS

Bulletin d'information - Mai 2010 - n°14

Si vous ne visualisez pas ce bulletin, cliquez ici.

Comité de rédaction

Directeur de la rédaction : Jacques Buvat
Secrétaire de rédaction : Gilbert Bou Jaoudé
Directeur de la publication : Alexandre Gilbert
Membres : Patrick Bouilly, Christophe Bonnin, Pierre Desvaux, Marc Galiano

Le bulletin de la SFMS a 1 an !

Sommaire

  • Editorial
  • Le mot du Secrétaire Général
  • La vie du site et du bulletin de la SFMS.
  • Articles originaux

    Le point sur les vestibulodynies
  • Actualité

    Augmentation brutale des cancers bucco-pharyngés liés aux virus HPV : un autre legs de la révolution sexuelle des années 60 ?

  • A travers la littérature

    Obésité et sexualité: au-delà des approches endocrino-métaboliques…

    C’est maintenant prouvé : même avec l’âge, les hommes restent plus intéressés par le sexe que les femmes!

    Progrès dans la compréhension de la modulation génétique du vieillissement sexuel et urinaire de l’homme : l’exemple du polymorphisme du gène codant pour la NO synthétase

    Les systèmes opioïdes endogènes participent eux aussi à l’inhibition du générateur spinal de l’éjaculation, au moins chez le rat.

    Quels sont les critères susceptibles de prédire le succès du traitement chez les hommes avec éjaculation prématurée et prostatite inflammatoire?

    Une nouvelle étude en faveur d’une augmentation de la mortalité chez les hommes qui ont une testostérone basse.

    Mirodénafil : un nouvel IPDE5 dans la prise en charge de la Dysfonction Erectile.

    Les IPDE5 exposeraient-ils à un risque de perte de l’audition ?

  • Echo des Congrès

    Congrès 2010 de l’Association Européenne d’Urologie (EAU)

    Diapotheque , nouvelles entrées : session SFMS à la journée d’ANGIONORD

Editorial

Un an déjà ! Avec ce 14ème  numéro, cela fait en effet douze mois qu’un effort collectif des membres de la SFMS met à votre disposition ce bulletin électronique mensuel de la Société Francophone de Médecine Sexuelle, que beaucoup d’entre vous apprécient  particulièrement, selon les témoignages qui nous parviennent, et qui est devenu pour certains une source d’informations essentielle.

Remercions tout d’abord les membres du comité de rédaction pour cette réalisation, spécialement nos infatigables Secrétaire Général Gilbert Bou Jaoudé, et Administrateur du site internet de la SFMS, Alexandre Gilbert. Egalement les membres de notre société amie, la Société Française d’Angéiologie, Patrick Bouilly, Christophe Bonnin, Pierre Desvaux et Marc Galiano, qui ont souhaité nous rejoindre pour nous épauler. Mais tout autant merci aux nombreux membres ou amis de la SFMS qui ont accepté de collaborer à notre bulletin, qui par un article, qui par une analyse de la littérature, et qui par un compte-rendu de congrès. Au total 26 auteurs, répartis dans 6 pays francophones, ont contribué aux 123 articles, analyses ou comptes-rendus de congrès publiés depuis un an.

Comme vous pourrez le lire ce numéro 14 est particulièrement riche. Après l’habituel mot de notre Secrétaire Général, une mise au point d’Alexandre Gilbert sur la vie du site et du bulletin de la SFMS, qui nous montre en particulier que, depuis maintenant plus de six mois, notre site attire plus de 2000 personnes par semaine, avec des pics à chaque parution d’un nouveau bulletin électronique. Les visiteurs proviennent de 63 pays différents. Puis une remarquable revue de la littérature, exhaustive et consacrée aux vestibulodynies, par le Dr Clarence de Belilovsky, de l’Institut Fournier à Paris. Non seulement cet article fait le point de toutes les données scientifiques aujourd’hui disponibles à propos de cette pathologie encore bien mystérieuse, mais il contient également des données très pratiques concernant son exploration et son traitement.

Parmi les actualités, la flambée de la prévalence des cancers oro-pharyngés liés au virus HPV depuis les années 90, très probable conséquence de la libération des mœurs survenue à partir des années 60, et qui met de nouveau l’accent sur l’intérêt probable de la vaccination anti HPV non seulement chez la fille, mais aussi chez le garçon. Cette vaccination a récemment été proposée chez le garçon pour la prévention des condylomes génitaux (voir bulletin électronique n° 10 de Janvier 2010), mais elle pourrait très probablement aussi assurer une prévention efficace vis-à-vis de bon nombre de ces cancers oro-pharyngés, puisque le virus HPV de type 16, le plus souvent associé à ces cancers, est l’un des types contre lesquels les vaccins actuellement disponibles immunisent.

A travers la littérature, un patchwork d’analyses passe en revue les multiples facettes de la Médecine Sexuelle : d’abord psychologique, avec l’analyse par François Parpaix d’un article de A. Hubin publié dans le Louvain Médical, à propos de l’impact des modifications de l’image corporelle sur la sexualité des obèses. Gilbert Bou Jaoudé nous rapporte ensuite des données épidémiologiques confirmant la corrélation entre fréquence de l’activité sexuelle et santé générale, et le fait qu’en avançant en âge, les hommes restent plus intéressés à l’activité sexuelle que les femmes, la différence s’atténuant cependant pour ceux qui continuent à vivre en couple.  A l’autre extrémité des domaines auxquels s’intéresse notre société, l’analyse par Béatrice Cuzin d’un remarquable article de Lee et coll paru dans le Journal of Sexual Medicine, et qui illustre comme les progrès de la génétique, et la facilité avec laquelle il sera bientôt possible d’analyser le génome de nos patients, vont bouleverser notre approche de la Médecine. Dans le cas particulier, l’article nous montre que le polymorphisme du gène de la NO synthétase endothéliale module les risques de dysfonction érectile et d’hypertrophie bénigne de la prostate. Ceci augure les perspectives de la pharmaco-génomique, qui nous permettra à l’avenir d’adapter type et posologie des médications aux particularités de nos patients, et particulièrement aux variants des gènes concernés. Nous en sommes déjà proches en ce qui concerne les traitements androgéniques, avec la disponibilité croissante de méthodes de détermination des variants du gène  polymorphique du récepteur androgénique. Puis, pour rester dans la thématique des nouveaux concepts physiopathogéniques, l’analyse d’un article de Carro – Juarez et Rodriguez – Manso qui à partir d’expérimentations chez le rat confirme que les systèmes opioïdes endogènes participent, tout comme les systèmes sérotoninergiques, à l’inhibition des mécanismes de l’éjaculation par un impact au niveau de son générateur spinal. Cette constatation est particulièrement intéressante au moment où vient d’être découverte dans l’espèce humaine l’action retardante de l’éjaculation d’une substance à activité opioïde, le Tramadol, qui fait actuellement l’objet d’une étude multicentrique internationale européenne dans l’indication du traitement pharmacologique de l’éjaculation prématurée.

A ce propos de l’éjaculation prématurée, le professeur Smida, de Tunis, nous fait l’honneur d’analyser un intéressant article de Wael Zohdy qui a tenté de préciser les critères susceptibles de prédire le succès du traitement de l’éjaculation prématurée chez les hommes chez qui elle est associée à une prostatite inflammatoire. Cette étiologie de l’éjaculation prématurée, l’inflammation prostatique, est rencontrée beaucoup plus souvent au Maghreb et dans les pays du golfe que ce n’est le cas en Europe, quoiqu’elle puisse également se voir dans nos pays. Le diagnostic en est permis par le test de Stamey et Meares, basé sur l’examen des secrétions recueillies après massage prostatique. Comme on pouvait s’y attendre, ce sont surtout les cas d’éjaculation prématurée secondaire, ou acquise, qui ont bénéficié dans cette étude du traitement antibiotique, et celui-ci s’est avéré particulièrement efficace lorsqu’il existait plus de 20 leucocytes par champ de microscope au niveau des secrétions prostatiques. Comme le souligne le Professeur Smida, cette étude souffre cependant d’une absence de groupe témoin.

Dans la rubrique « traitements pharmacologiques », notre secrétaire adjoint, le Dr Dany Jawhari, nous décrit le profil d’un nouvel  IPDE5, le Mirodénafil, et notre Secrétaire Général, Gilbert Bou Jaoudé attire notre attention sur la possibilité de troubles de l’audition consécutifs à l’utilisation des IPDE5, dont la responsabilité reste toutefois à confirmer. La rubrique « Andrologie » contient par ailleurs une analyse extensive d’un nouvel article en faveur d’une augmentation de la mortalité chez les hommes qui ont une testostérone basse, paru dans l’European Heart Journal. Les éventuelles corrélations entre testostérone basse et développement de la maladie cardiovasculaire, ou accident cardiovasculaire aigu, ainsi qu’avec l’augmentation du risque de mortalité font actuellement l’objet d’un débat important dans le monde andrologique. Plusieurs études prospectives longitudinales ont récemment conclu leur existence. Cependant une récapitulation de l’ensemble des études prospectives de la littérature ne la retrouve que dans environ un tiers des cas. L’intérêt de l’étude du Dr Harring est d’avoir inclus une population très importante (plus de 2000 hommes), couvrant tous les âges (20 à 79 ans), et surtout de fournir une explication cohérente et assez convaincante à la discordance des résultats des autres études. En tout cas un sujet d’une brulante actualité.

Ce numéro se termine par un compte rendu des principales communications consacrées à la Médecine Sexuelle lors du congrès 2010 de l’association Européenne d’Urologie, qui vient tout juste de se dérouler à Barcelone (Avril 2010), avec tout particulièrement un très intéressant poster sur les premiers résultats de l’utilisation d’un nouvel inhibiteur de la Rho-kinase chez différents animaux diabétiques, ainsi que sur le tissu caverneux humain. On sait que la voie Rho-A-Rho-kinase joue un rôle majeur dans l’inhibition physiologique de l’érection, et que ses antagonistes sont une voie d’avenir pour le traitement des dysfonctions érectiles résistantes aux IPDE5, particulièrement chez les diabétiques.

Jacques BUVAT
Directeur scientifique du Bulletin de la SFMS

Le mot du Secrétaire Général.

Parce que…

Parce qu’une année passe très vite…

Parce que cet anniversaire du Bulletin SFMS n’est que le premier…

Dr Gilbert Bou Jaoudé

Parce que nous lui souhaitons tous de nombreuses années encore…

Parce qu’à sa naissance nul ne savait ce qu’il deviendrait un an plus tard…

Parce qu’aujourd’hui nul ne peut deviner ce qu’il deviendra au cours des années…

Parce que vous êtes nombreux à le lire et l’attendre tous les mois…

Parce qu’il est le seul de son genre dans le monde francophone…

Parce que nos efforts pour le réaliser, mois après mois, sont récompensés par vos nombreux témoignages d’intérêt et d’encouragement…

Parce que notre passion commune de la Santé Sexuelle et notre soif de mieux la connaître sont intacts…

Parce qu’un « anniversaire ne vaut que s’il constitue un pont jeté vers l’avenir »…

Pour toutes ces raisons et  bien d’autres encore le Comité de Rédaction du Bulletin de la SFMS est heureux de fêter ce premier anniversaire et a hâte de débuter une deuxième année de publications mensuelles.

Enfin, au nom du Comité de Rédaction, je profite de cette occasion pour remercier non seulement tous ceux qui contribuent à la rédaction du Bulletin mais aussi vous tous lecteurs fidèles qui contribuez à son succès !

Bon anniversaire et Bonne lecture !

Signature Dr Bou Jaoudé

La vie du site et du bulletin de la SFMS.

Déjà un an que vous recevez le bulletin électronique de la SFMS !

Le bulletin électronique de la SFMS est le fruit d'une réflexion commune pour mettre en œuvre un outil simple, économique et écologique afin de diffuser les dernières nouvelles en matière de Santé Sexuelle, à tous, membres ou non de la SFMS.

Petit à petit, nous avons amélioré l'esthétique du bulletin en y ajoutant des images, des liens vers des vidéos (d'autres seront publiés prochainement) tout en lui conservant son caractère scientifique. Enfin, nous avons réservé quelques articles et vidéos à nos membres cotisants.

Le bulletin est devenu la première source de visite du site !

En parcourant les statistiques, on constate que de plus en plus de personnes accèdent aux articles du site à partir des informations du bulletin. Il est ainsi devenu, la première source de visite avec, en moyenne, 2000 personnes par semaine.

Evolution des visites du site de la SFMS

La SFMS, une société francophone ! Là aussi, c'est réussi ! Rien que le mois dernier, le site a reçu 2730 visites de 63 pays différents, dont la France, la Belgique, le Canada, La Tunisie, l'Algérie, le Maroc et bien d'autres encore.

Sources des visites du site de la SFMS

En creusant un peu l'analyse statistique, j'ai vérifié que le centre d'intérêt est aujourd'hui la sexualité de la Femme. Ce sont ces articles qui regroupent le plus de visites.

Les documents les plus consultés au mois d'avril 2010.

  Pages :

  Articles :

N'hésitez-pas à envoyer vos articles, c'est votre bulletin ! Faisons le vivre ensemble !

Alexandre GILBERT
Administrateur du site de la SFMS

Articles Originaux

Le point sur les vestibulodynies
Article du Dr Clarence de Belilovsky, Paris, France
Lire l'article...

Actualités

Augmentation brutale des cancers bucco-pharyngés liés aux virus HPV : un autre legs de la révolution sexuelle des années 60 ?
Analysé  par Jacques Buvat, Lille, France
Lire l'article...

A travers la Littérature

Psychologie

Obésité et sexualité: au-delà des approches endocrino-métaboliques…
Analyse par François Parpaix, médecin sexologue, Amphion les Bains, France,
Lire l'article...

Société

C’est maintenant prouvé : même avec l’âge, les hommes restent plus intéressés par le sexe que les femmes!
Analyse par Dr Gilbert Bou Jaoudé, Lille, France
Lire l'article...

Dysfonction Erectile

Progrès dans la compréhension de la modulation génétique du vieillissement sexuel et urinaire de l’homme : l’exemple du polymorphisme du gène codant pour la NO synthétase
Analysé par Béatrice Cuzin, Lyon, France
Lire l'article...

Ejaculation

Les systèmes opioïdes endogènes participent eux aussi à l’inhibition du générateur spinal de l’éjaculation, au moins chez le rat.
Analysé par Jacques Buvat, Lille, France
Lire l'article...

Quels sont les critères susceptibles de prédire le succès du traitement chez les hommes avec éjaculation prématurée et prostatite inflammatoire?
Analyse par le Pr. Lamine Smida, Tunis, Tunisie
Lire l'article...

Andrologie

Une nouvelle étude en faveur d’une augmentation de la mortalité chez les hommes qui ont une testostérone basse.
Analysé par Jacques Buvat, Lille, France
Lire l'article...

Traitements Pharmacologiques

Mirodénafil : un nouvel IPDE5 dans la prise en charge de la Dysfonction Erectile.
Analysé par le Dr Dany Jawhari, Dijon, France.
Lire l'article...

Les IPDE5 exposeraient-ils à un risque de perte de l’audition ?
Analyse par Dr Gilbert Bou Jaoudé, Lille, France
Lire l'article...

Echo des congrès

Congrès 2010 de l’Association Européenne d’Urologie (EAU)
Analysé par Jacques Buvat, Lille, France
Lire l'article...

Diapothèque

Nouvelles entrées

Session SFMS à la journée d’ANGIONORD
Accéder aux presentations...

Retrouvez plus de 150 présentations de qualité, rédigées et présentées par des orateurs prestigieux dans différents congrès et manifestations scientifiques.
Accéder à la diapothèque...

Prochains rendez-vous SFMS

Session en Français lors du 13ème congrés de l'ESSM
Malaga, Espagne, Dimanche 14 Novembre 2010



 

 

Agenda

8ème congrès de l'AMSQ/RMSQ
les 9 et 10 septembre 2010, Montréal, Canada  - Mise à jour !!!
http://www.rmsq.com

GELEV
les 8 et 9 octobre 2010, Tours, France
http://www.gelev.com

13th Congress of the European Society for Sexual Medicine
14 - 17 novembre 2010, Malaga, Spain
http://www.essm-congress.org

Retrouvez les précédents bulletins de la SFMS

Vous souhaitez devenir membre de la SFMS ?

Inscrivez-vous ! 

Vous souhaitez nous contacter ?

Ecrivez nous à bulletin@sfms.fr

Si vous ne visualisez pas ce bulletin, cliquez ici.
Je souhaite me désabonner de ce bulletin

Visitez notre site www.sfms.fr