eBulletin de la SFMS

Bulletin d'information - Janvier 2011 - n°19

Si vous ne visualisez pas ce bulletin, cliquez ici.

Comité de rédaction

Directeur de la rédaction : Jacques Buvat
Secrétaire de rédaction : Gilbert Bou Jaoudé
Directeur de la publication : Alexandre Gilbert
Membres : Patrick Bouilly, Christophe Bonnin, Pierre Desvaux, Marc Galiano

Sommaire

  • Editorial Scientifique

    Peut-on prévenir ou améliorer la dysfonction érectile par la seule amélioration du
    mode de vie ?
  • Le mot du Secrétaire Général
  • Actualités

    Une nouvelle modalité d’administration thérapeutique de la testostérone

  • A travers la littérature

    Un pavé dans la mare (complications cardiovasculaires du traitement par la testostérone)

    Une nouvelle technique d’évaluation de la fuite caverno-veineuse  présentée à l’Académie Nationale de Chirurgie et au congrès de l’ESSM à Malaga

    Des données supplémentaires à propos des prédispositions génétiques à la Dysfonction Erectile (DE) : résultat d’une méta-analyse des études consacrées aux relations entre DE et polymorphisme du gène de la NO Synthase endothéliale.

    De nouvelles recommandations par l’ISSM pour le diagnostic et le traitement de l’éjaculation prématurée

    Quand des perles fleurissent sur le pénis
  • Echo des Congrès

    ISSM 2010 - Seoul - Corée, 26-30 Septembre 2010
    Second compte rendu du 14ème congrès mondial de la Société Internationale de Médecine Sexuelle (ISSM), 26-30 Septembre 2010, Séoul, Corée du Sud.
     
  • Diapothèque

    Nouvelles entrées : la Session commune SFMS-SFA aux 63èmes Journées Internationales Francophones d'Angéiologie (JIFA) le 21 Janvier 2011 Paris

Editorial Scientifique

Peut-on prévenir ou améliorer la dysfonction érectile par la seule amélioration du mode de vie?

Jacques Buvat, Lille, France

Ce texte est la synthèse d'un exposé présenté lors du symposium organisé conjointement par la Société Française d'Angéiologie (SFA) et la Société Francophone de Médecine Sexuelle (SFMS) au cours des 63èmes Journées Internationales Francophones d'Angéiologie (JIFA) qui se sont tenues à Paris les 21 et 22 Janvier 2011. Les diapositives illustrant cet exposé seront prochainement affichées dans la diapothèque du site internet de la SFMS (www.sfms.fr).

Les Inhibiteurs de la Phosphodiestérase de type V (IPDE5) sont sans aucun doute des traitements symptomatiques efficaces de la Dysfonction Erectile (DE). Mais ils ne traitent pas sa cause et ne préviennent pas l'aggravation  de la maladie vasculaire sous-jacente, qui renforcera la DE, et peut conduire à des accidents cardiovasculaires sérieux, y compris mortels.

Obésité et Dysfonction Erectile. L'obésité centrale (abdominale ou viscérale) est indubitablement un facteur de risque indépendant pour la DE (niveau de preuves -NP- 1).  Elle prédit sa survenue dans chacune des 5 études longitudinales prospectives qui on été consacrées à cette association (particulièrement risque relatif 1.9 dans celle de Bacon et coll qui a inclus plus de 22000 hommes). Elle lui est également associée dans la majorité des études transversales. On sait que l'obésité induit ou aggrave de nombreux facteurs de risque aussi bien pour la DE que pour la maladie cardiovasculaire, sous la forme du Syndrome Métabolique et de chacune de ses composantes individuelles. Elle est aussi associée à des perturbations de l'hémodynamique pénienne.

Dysfonction endothéliale et déficit en testostérone pourraient faire le lien entre obésité et DE. La graisse viscérale est une véritable glande endocrine qui secrète des cytokines inflammatoires, proathérogènes,  et diminue la sécrétion d'adiponectine, qui semble antiathérogène en protégeant l'endothélium (figure 1). Les cytokines inflammatoires inhibent aussi la Nitric Oxyde (NO) synthase, et, comme l'augmentation de l'aromatisation  de la testostérone en estradiol dans les cellules adipeuses, inhibent la sécrétion de testostérone à différents niveaux de l'axe gonadotrope. Chez les hommes qui consultent pour DE, le taux circulant de testostérone est inversement corrélé à l'IMC, et prés de 50% sont d'ailleurs en surpoids.

Dans ces conditions la prévention ou le traitement de l'obésité, basées sur une augmentation de l'activité physique et/ou sur une amélioration quantitative ou qualitative de l'alimentation pourraient théoriquement préserver la fonction érectile ou même améliorer la DE.

Dispose-t-on de données objectives à cet égard ?

De nombreuses données prouvent que l'activité physique est inversement corrélée aux risques de DE, de Syndrome Métabolique, et de maladie cardiovasculaire (NP1), qu'elle peut donc a priori contribuer à prévenir. En ce qui concerne la DE, l'effet est significatif dés une dépense énergétique de 200 calories par jour ou 1000 calories par semaine. Dans une méta-analyse de 7 études transversales, le risque relatif de DE était de 0.42 en cas d'activité intense, et  de 0.63 en cas d'activité moyenne par rapport à la population sans activité physique. Des données de la MMAS ont montré que cet effet bénéfique est significatif même si l'activité physique a débuté tardivement, à mi-vie.

Le bénéfice cette fois en termes d'amélioration d'une DE installée de l'instauration ou de l'augmentation d'une activité physique n'a pour l'instant été objectivé que dans 2 études avec groupe témoin (NP 3), mais est plus documenté en ce qui concerne l'amélioration des anomalies métaboliques et de la maladie cardiovasculaire. A souligner aussi une étude randomisée récente de Maio et coll, analysée récemment dans le Bulletin Electronique de la SFMS, qui a objectivé une efficacité supérieure des IPDE5 lorsque leur utilisation était associée à une majoration de l'activité physique chez des hommes sédentaires consultant pour DE.

En ce qui concerne les bénéfices potentiels de la réduction du poids par restriction calorique, on ne dispose d'aucune preuve de sa capacité à prévenir la DE. Deux études avec groupe témoin basées l'une sur un régime volontaire, et l'autre sur une intervention chirurgicale de court-circuit gastrique, ont rapporté une amélioration significative dus score de la version abrégée de l'IIEF (IIEF5) par rapport au groupe témoin (NP 3b).

Plusieurs études issues du groupe espagnol de K Esposito ont été consacrées à l'intérêt de modifications qualitatives de l'alimentation, et particulièrement du modèle méditerranéen, par opposition au modèle occidental, qui comporte moins de grains complets, de fruits et de légumes, et plus de graisses d'origine animale. Deux études transversales  suggèrent un intérêt préventif du modèle méditerranéen, du fait de prévalences plus faibles de DE dans la population générale ou diabétique qui y adhère. Une étude prospective avec groupe témoin est aussi en faveur d'un effet curatif, en rapportant chez des hommes avec ED et syndrome métabolique une normalisation de l'IIEF dans 37% des cas deux ans après substitution d'un régime de type méditerranéen (NP 3b).

Deux études randomisées du même groupe ont aussi testé l'avantage d'associer restriction calorique et augmentation de l'activité physique chez des hommes obèses présentant une DE. Toutes deux ont montré une amélioration significative de l'IIEF et de nombreux paramètres métaboliques et de structure corporelle dans le groupe intervention par rapport au groupe témoin, aboutissant à une normalisation de l'IIEF chez un tiers des sujets (NP 2a). Cependant le niveau de supervision et de soutien nutritionnel et comportemental du groupe intervention dépassait largement ceux qu'offrent aux patients les prises en charge classiques de ce registre.

En conclusion la pratique d'une activité physique réduit certainement le risque de DE comme celui de maladie métabolique ou vasculaire, et tant l'augmentation de l'activité que la restriction calorique ou l'adoption d'une alimentation riche en fruits, légumes et grains entiers et pauvre en graisses saturées paraissent effectivement capables d'améliorer à elles seules la fonction érectile chez certains sujets souffrant de DE. Ce type d'effet bénéfique est mieux démontré lorsqu'on associe restriction calorique et augmentation de l'activité physique, mais le taux de succès obtenu par ces seules mesures est manifestement plus faible que ceux auxquels nous ont habitué les IPDE5, avec lesquels l'amélioration de la fonction érectile est également plus rapide et donc plus satisfaisante. Les IPDE5 doivent donc rester le traitement de première intention de la DE. Cependant en cas d'obésité viscérale et/ou de sédentarité, ils n'empêcheront pas à eux seuls l'inflammation de bas grade de poursuivre ses méfaits en altérant la fonction endothéliale et la santé coronarienne ou vasculaire cérébrale du patient. L'intérêt du symptôme d'alerte que constitue la DE vis-à-vis du risque d'évènement vasculaire majeur serait ainsi perdu. Il est donc indispensable en tel cas d'informer le patient du rôle étiopathogénique de son obésité et de son inactivité physique, et d'insister régulièrement sur les modifications de son style de vie qu'il doit associer à son traitement par IPDE5 pour les combattre et ainsi réduire le risque de catastrophe vasculaire qui le guette à moyen terme. Citer l'étude qui a démontré un effet potentialisant de l'activité physique sur la réponse au traitement IPDE5 peut avoir une effet motivant pour l'instauration des efforts correspondants.  

Une version plus détaillée et référencée de cette mise au point paraitra prochainement dans le journal Andrologie.

Figure 1: Principaux mécanismes de l'altération de la fonction érectile causée par les secrétions d'adipokines et les autres impacts endocriniens et métaboliques en cas d'obésité abdominale. PAI-1: Plasminogen -Activator-Inhibitor 1 ou Inhibiteur des Activateurs du plasminogène.

Le mot du Secrétaire Général.

Chers membres de la SFMS et autres lecteurs,

C’est avec plaisir que nous vous faisons parvenir ce premier numéro de l’année 2011 de notre Bulletin Electronique qui contient, comme chaque fois, une variété d’articles, d’analyses et de compte-rendus de congrès récents.

Dr Gilbert Bou Jaoudé

Nous sommes bien conscient de la difficulté d’évoquer tous les aspects de la sexualité dans chacun de nos numéros et c’est la raison pour laquelle nous tentons d’en varier le contenu d’une rubrique à une autre et d’un numéro à un autre. Cette sexualité qui paraît si simple quand elle fonctionne et qui semble alors n’obéir à aucune règle devient tout d’un coup complexe à comprendre et à analyser lorsque apparaît une dysfonction. C’est la raison pour laquelle vous trouverez dans ce numéro et dans l’ensemble des textes de nos Bulletins, des analyses d’une littérature internationale la plus large possible  allant de la recherche fondamentale et clinique, aux aspects psychologiques et sociaux de la sexualité en passant par des aspects quelques fois ludiques voire mystérieux (comme les recherches sur le rôle de l’odorat et du goût dans « l’alchimie » et le choix des partenaires sexuels MD Capparuccini O Perception. 2010;39(10):1322-9 et que nous vous rapporterons dans un prochain numéro)

Je vous laisse donc découvrir les textes de ce numéro avec en particulier l’éditorial du Dr Jacques Buvat sur l’impact et l’intérêt des mesures hygiéno-diététiques dans la prise en charge de la Dysfonction Erectile et peut être de façon plus globale dans la prise en charge des troubles sexuels en pratique quotidienne.

Je souhaite pour terminer revenir sur les modalités d’inscription ou de renouvellement de votre adhésion à la SFMS en insistant en particulier sur les points suivants :

  • la modification des cotisations internationales et francophones dues à l'augmentation des sommes que la SFMS doit reverser à l’ESSM et à travers cette dernière à l' ISSM. La cotisation internationale passe ainsi à 140 € (dont 120 reversés à l'ESSM pour payer votre souscription au Journal of Sexual Medicine), la francophone à 85 € tandis que nous gardons la cotisation minorée à 50 € pour les étudiants, première année d’installation, personnes ayant déjà payé une cotisation annuelle à l’ISSM par l’intermédiaire de l’une de ses sociétés régionales (ESSM, AGSSM, SMSNA, SLAMS, APSSM) et membres retraités (vous retrouverez l’ensemble de ces informations de façon plus détaillée sur notre site). Pour chaque membre ne payant pas la cotisation internationale nous reversons 40 € à l'ESSM.
  •  l’intérêt pour ceux qui choisissent la cotisation internationale d’effectuer leur règlement rapidement, afin de pouvoir transmettre leurs noms et coordonnées à l’ESSM dès que possible ( ce qui évitera l’interruption transitoire de la réception du Journal of Sexual Medicine et de l’accès en ligne au site de l’ESSM et ISSM)
  •  enfin, pour toutes les cotisations (internationale, francophone ou minorée), le fait d’être à jour vous permettra d’accéder à toutes les rubriques du bulletin et de notre site (qui contient désormais plus de 160 articles ou analyses d’articles et plus de 160 présentation de différents congrès et qui ne cesse de s’enrichir mensuellement)

Bonne lecture !

Actualités

Une nouvelle modalité d’administration thérapeutique de la testostérone
Par le Dr Jacques Buvat, Lille, France
Lire l'article...

A travers la Littérature

Andrologie

Un pavé dans la mare (complications cardiovasculaires du traitement par la testostérone)
Analyse par le Pr Jean Jacques Legros, Liège, Belgique
Lire l'article...

Retrouvez les autres textes de cette rubrique

Dysfonction Erectile

Une nouvelle technique d’évaluation de la fuite caverno-veineuse  présentée à l’Académie Nationale de Chirurgie et au congrès de l’ESSM à Malaga
Rapport du Dr Ronald Virag, Paris, France
Lire l'article...

Des données supplémentaires à propos des prédispositions génétiques à la Dysfonction Erectile (DE) : résultat d’une méta-analyse des études consacrées aux relations entre DE et polymorphisme du gène de la NO Synthase endothéliale.
Analyse par Jacques Buvat, Lille, France
Lire l'article...

Retrouvez les autres textes de cette rubrique

Ejaculation

De nouvelles recommandations par l’ISSM pour le diagnostic et le traitement de l’éjaculation prématurée
Par André Corman, Toulouse, France
Lire l'article...

Retrouvez les autres textes de cette rubrique

Cabinet des curiosités

Quand des perles fleurissent sur le pénis
Analyse par Jacques Buvat, Lille, France
Lire l'article...

Retrouvez les autres textes de cette rubrique

Echo des congrès

ISSM 2010 - Seoul - Corée, 26-30 Septembre 2010
Troisième compte rendu du 14ème congrès mondial de la Société Internationale de Médecine Sexuelle (ISSM), 26-30 Septembre 2010, Séoul, Corée du Sud

Podium Session 3 : Epidémiologie, facteurs de risque et co-morbidités de la Dysfonction Erectile
et
Podium session 5 : Etudes fondamentales chez le mâle (l'homme)

Seoul, l'entrée du palais Gyeongbokgung
Seoul, l'entrée du palais Gyeongbokgung

Analysé par Jacques Buvat, Lille, France
Lire l'article...


Les premiers comptes-rendus du congrès de Séoul sont disponibles dans la rubrique Echo des congrès de notre site internet.

les membres de la SFMS qui renouvelleront leur cotisation internationale continueront d'avoir accès au site de l'ISSM, et particulièrement au "Virtual Meeting Place ISSM 2010" où sont disponibles l'ensemble des posters et diapositives des présentations du congrès 2010 au format PDF, ainsi qu'une version multimédia des State of the Art et des Master Lectures, mis en place par Mr Alexandre Gilbert

Diapothèque

Nouvelles entrées

Session commune SFMS-SFA aux 63èmes Journées Internationales Francophones d'Angéiologie (JIFA) le 21 Janvier 2011 Paris.

  1.  Peut on prévenir ou améliorer la dysfonction érectile par la seule amélioration du mode de vie, et quelle place pour les IPDE5 aujourd'hui? (Jacques BUVAT)
  2.  Pharmaco - Echo Doppler pénien (PEDP) et recommandations actuelles à propos de la dysfonction érectile (Christophe BONNIN et Patrick BOUILLY)
  3.  La prothèse pénienne : quelle approche, et pour qui, en 2011? (Marc GALIANO)
  4. Dysfonctions érectiles iatrogènes médicamenteuses (Gilbert BOU JAOUDE)

Accéder aux presentations...

Retrouvez plus de 160 présentations de qualité, rédigées et présentées par des orateurs prestigieux dans différents congrès et manifestations scientifiques.
Accéder à la diapothèque...

Prochains rendez-vous SFMS

Symposium commun GEMVI-SFMS "Viellissement et Sexualité Masculine" au cours du 2ème Congrès du GEMVI, Vendredi 13 et samedi 14 mai 2011, Hôtel Marriott Rive Gauche - Paris  (Symposium GEMVI-SFMS le Vendredi 13 de 14:30 à 16:00)

Session SFMS en Français à Milan, début Décembre 2011, au cours du congrès de la European Sociey of Sexual Medicine (1-4 Décembre)
1ère annonce...

ESSM - Milano, Italy
Milano, Italy

Retrouvez les précédents bulletins de la SFMS

Vous souhaitez devenir membre de la SFMS ?

Inscrivez-vous ! 

Vous souhaitez nous contacter ?

Ecrivez nous à bulletin@sfms.fr

Si vous ne visualisez pas ce bulletin, cliquez ici.
Je souhaite me désabonner de ce bulletin

Visitez notre site www.sfms.fr