eBulletin de la SFMS

Bulletin d'information - Mars 2012 - n°27

Si vous ne visualisez pas ce bulletin, cliquez ici.

Comité de rédaction

Directeur de la rédaction : Jacques Buvat
Secrétaire de rédaction : Gilbert Bou Jaoudé
Directeur de la publication : Alexandre Gilbert
Membres : Patrick Bouilly, Christophe Bonnin, Pierre Desvaux, Marc Galiano

Sommaire

  • Editorial

    Médecine Sexuelle féminine:
    Partenariat SFMS - Gynécologie Obstétrique Fertilité, et congrès 2012 de l'ISSWSH
  • Le mot du Secrétaire Général

    Dysfonctions Sexuelles : la neurobiologie discréditera ou confirmera l’intérêt des aspects psychologiques ?
  • Tribune

    Une nouvelle rubrique pour effacer le stigmate

  • Actualités Médicales

    Santé Sexuelle Féminine:
    Utilisés sans progestatif chez les femmes ménopausées hystérectomisées, les oestrogènes pourraient diminuer de façon significative le risque de cancer du sein.
  • Articles Originaux

    Le troisième orgasme Féminin a-t-il une origine urétrale ?

  • A travers la littérature

    Du féminin au masculin: la satisfaction sexuelle est conservée après chirurgie de réassignation

    A propos d'une enquête en ligne sur les traitements administrés aux femmes souffrant de vaginisme primaire et secondaire, et sur les causes qu'elles attribuent à leur dysfonction.

    La mesure de l'épaisseur intima-média des artères carotidienne et caverneuse est-elle utile dans le bilan d'une dysfonction érectile ?

    La Médecine Génito-Sexuelle : plus de 4000 ans déjà !

  • Commentaires des lecteurs

    Commentaire de la tribune d'Odile Buisson :
    "Une nouvelle rubrique pour effacer le stigmate"
  • Echo des Congrès

    Premiers compte-rendus du congrès de l'ISSWSH (Février 2012), et compte-rendus du congrès de l'ESSM (Décembre 2011)
     
  • Diapothèque

Editorial

Médecine Sexuelle féminine: Partenariat SFMS - Gynécologie Obstétrique Fertilité, et congrès 2012 de l'ISSWSH

            En Septembre 2010, j'annonçais dans le numéro 17 de notre bulletin électronique l'établissement d'un partenariat entre la Société Francophone de Médecine Sexuelle et le Journal Andrologie, particulièrement concrétisée par la collaboration de la SFMS à deux rubriques d'Andrologie consacrées à la Médecine Sexuelle masculine, l'une d'analyses de la littérature et l'autre de compte-rendus de congrès. Depuis, cette collaboration s'est avérée particulièrement fructueuse. Par exemple, la SFMS a fourni en 2011 prés de 50 pages de textes à la publication trimestrielle qu'est Andrologie, sans compter plusieurs articles originaux qui ont émané de ses membres, ou ont été orientés par eux vers Andrologie, et publiés dans ce Journal. La SFMS fait maintenant partie des Sociétés Scientifiques associées à la publication d'Andrologie, ce qui contribue à propager son influence.

 

            Un nouveau partenariat vient de s'établir entre la SFMS et le Journal Gynécologie Obstétrique Fertilité, dans la perspective de la publication dans ce Journal de textes concernant la Médecine Sexuelle Féminine. L'énergie d'Odile Buisson et l'amitié de Patrick Madelenat, rédacteur en chef de Gynécologie Obstétrique Fertilité, ont largement contribué à la concrétisation de cette collaboration. Je les remercie tous deux en votre nom. Patrick Madelenat regrettait que les aspects psychologiques et sexuels de la Gynécologie et de l'Obstétrique, qui avaient constitué sous l'influence du regretté Jean Cohen l'un des piliers essentiels de Contraception Fertilité Sexualité, le Journal dont est issu Gynécologie Obstétrique Fertilité, aient été réduits ces dernières années à la portion congrue dans son propre Journal. L'ouverture de cette nouvelle rubrique "Médecine Sexuelle Féminine" comble ses vœux.

Cette rubrique, qui verra officiellement le jour avec le numéro de Mai 2012 de Gynécologie Obstétrique Fertilité, sera mensuelle, et animée par Odile Buisson, Sylvain Mimoun, et par moi-même. Elle publiera des articles originaux, des analyses des articles les plus récents et importants de la littérature internationale, et des compte-rendus de congrès internationaux importants. La SFMS fera de ce fait partie des Sociétés Scientifiques associées à la publication de Gynécologie Obstétrique Fertilité. Les colonnes de ce Journal sont donc ouvertes à vos articles, sachant que ceux-ci seront soumis, avant publication, comme il se doit dans un Journal de cette qualité, au comité de rédaction, et que Gynécologie Obstétrique Fertilité est l'un des rares Journaux Francophones dont les articles sont répertoriés par le Medline.

            Le congrès 2012 de l'International Society for Women's Sexual Health (ISSWSH) s'est déroulé à Jérusalem du 19 au 22 Février, devant 260 participants dont 125 "locaux". Nous n'étions que quatre Français.  Le titre de ce congrès, "Eros in Eden", introduisait particulièrement la conférence magistrale véritablement déclamée par Ruth Vered Lewin, experte Israélo-Australienne en théologie comparée, sur le thème "Dévoiler Eros: la sexualité dans les théologies Juive, Chrétienne, et Musulmane". Cette conférence fut pour beaucoup le moment le plus fort au plan émotionnel de ce congrès, et ceux qui y ont assisté ne risquent pas de l'oublier de si tôt. Pendant près d'une heure, l'oratrice a magnifiquement démontré la filiation des concepts en matière de sexualité, depuis la théologie Juive, dés la Bible, jusqu'aux théologies Chrétienne et Musulmane. Ce congrès a aussi été riche en évènements scientifiques importants, dont bon nombre seront rapportés au cours des mois à venir dans les colonnes de notre Bulletin (ce numéro contient déjà un compte-rendu des toutes premières communications orales).

Aspects psychologiques, sociologiques et somatiques ont régulièrement alterné comme lors de chacun des congrès de l'ISSWSH.

 Parmi les premiers, plusieurs communications originales, dont celle sur le traitement des conséquences sexuelles des abus sexuels de l'enfance par l'écriture expressive (rapportée dans ce numéro), et les symposia sur le couple et sur la monogamie. Parmi les aspects somatiques, le rôle joué par la voie NO-GMP cyclique dans les troubles vasomoteurs de la ménopause, et un certain nombre d'informations très récentes sur la recherche pharmacologique: Echec du gel de testostérone Américain Libigel® à répliquer les résultats favorables obtenus avec le patch à la testostérone Intrinsa®, perspectives très excitantes, mais à confirmer, offertes par différentes associations pharmacologiques (testostérone + inhibiteurs de la phosphodiestérase de type V, ou + inhibiteurs de la recapture de la sérotonine) pour les femmes souffrant de trouble du désir sexuel hypoactif, présentées dans un symposium étonnant du laboratoire Emotional Brain,  confirmation des bons résultats

 et de la sécurité endométriale du SERM ospémifène dans le traitement de l'atrophie vulvo-vaginale oestrogénoprive, mise au point sur les effets du nouveau gel de prostaglandine E1 Femprox® dans les troubles de l'excitation féminine, sans compter des conférences d'actualité remarquées sur contraception orale et sexualité, cancer du sein et sexualité, traumatisme et Sexualité, HPV et cancer oro-pharyngé, troubles sexuels des minorités sexuelles, et un enseignement très riche et complet.

Au cours de ce congrès, le président de l'ISSWSH, Alan M Altman, du Colorado, a laissé sa place à un autre Américain, Andrew T Goldstein, de Washington. Irwin Goldstein reste secrétaire (probablement à vie!), et nous avons eu le plaisir de voir en la personne d'Odile Buisson une Française, et un membre de la SFMS, entrer au conseil d'administration de l'ISSWSH, après qu'elle ait été cooptée directement par cette Société Scientifique internationale, du fait de ses publications internationales, puis élue à l'unanimité lors de l'Assemblée Générale de la Société. Nous la félicitons très vivement.

A souligner pour terminer l'ouverture avec ce numéro du bulletin d'une nouvelle rubrique d'analyses d'articles consacrée aux problèmes d'identité de genre. Ne manquez pas la Tribune d'Odile Buisson à ce sujet, non plus que le commentaire à ce sujet d'une lectrice, Mme Annita Lejeune Bonnin (rubrique commentaires des lecteurs). n'hésitez pas à vous manifester et à nous envoyer vos propres commentaires pour publication dans cette rubrique commentaires, ou à entamer une discussion sur ce thème important sur notre liste d'échanges, SFMSListe@sfms.fr .

Bien cordialement

Jacques Buvat
Président SFMS

Dr. AnnaMaria Giraldi Pr. Mario Magi Ellen Laan,
Woet Gianotten
 et Johannes Bitzer





Pr. Ruth V Lewis


Prs. Wyllie, Labrie, Simon, Maggi


Andrew T Goldstein


La citadelle de Jérusalem et la tour de David


Le mot du Secrétaire Général.

Chers membres de la SFMS et autres lecteurs,

Dysfonctions Sexuelles : la neurobiologie discréditera ou confirmera l’intérêt des aspects psychologiques ?

Dr Gilbert Bou Jaoudé

Il ne vous a probablement pas échappé que le débat sur l’origine neurobiologique ou psychologique de certaines pathologies psychiatriques et sexuelles fut récemment relancé par des découvertes scientifiques remettant en cause certaines de nos connaissances. Par exemple, les découvertes des anomalies de transmissions neuronales à l’origine de l’autisme classiquement considéré comme une pathologie en relation avec les défauts de la relation mère-enfant ou encore la confirmation du rôle d’un facteur génétique dans l’éjaculation prématurée habituellement considérée comme une dysfonction à composante essentiellement psycho-comportementale.

D’une part les neurobiologistes affirmant que toutes nos pensées et tous nos actes sont la concrétisation et l’expression d’une activité cérébrale chimique et d’autre part les psychanalystes rappelant la complexité du fonctionnement psychique et l’importance des événements dans la construction de ce que nous sommes. Les neurobiologistes rappelant que Freud lui même avait écrit en 1914 «Nous devons nous souvenir que toutes nos idées provisoires en psychologie seront probablement basées un jour sur une infrastructure organique » et les psychanalystes affirmant que l’humain ne fonctionne pas comme une machine en auto-pilotage chimique mais se construit et devient ce qu’il est à travers une histoire qui lui est propre…

Et en tant que spécialistes de la santé sexuelle nous sommes bien évidemment concernés par ce débat. Notre vision de certaines situations et problématiques sexuelles pourraient en être influencée (par exemple pour les troubles du désir sexuel, les dysorgasmies etc).

Mais il me semble que la médecine sexuelle a maintenant appris la leçon d’éviter le tout organique ou le tout psychologique. Et s’il y a une question à nous poser ça ne devrait pas être celle de savoir si les découvertes scientifiques discréditeront ou confirmeront le rôle des facteurs psychologiques, mais plutôt celle de savoir comment utiliser au mieux toutes nos connaissances de la psychologie humaine et de la neurobiologie cérébrale pour apporter l’aide la plus adaptée à nos patients ? Quand savoir puiser dans leurs ressources psychologiques et quand modifier leur déséquilibre organique ? Et surtout, de nous souvenir que chaque connaissance scientifique nouvelle n’est qu’un éclairage supplémentaire indispensable mais incomplet et en tout cas insuffisant pour lever définitivement le doute sur le véritable fonctionnement neuro-psychologique de l’être humain.

Voltaire a écrit : « le doute n’est pas une condition agréable… mais la certitude est absurde ». Ma curiosité scientifique me conduit à espérer qu’un jour nos découvertes nous expliqueront la totalité du fonctionnement humain et en particulier de notre sexualité et lèveront ainsi le doute désagréable. Mais ma passion de l’humain et de sa sexualité me conduit à espérer qu’une part du mystère persistera toujours, rien qu’un peu , pour éviter l’absurdité de la certitude.

Bonne lecture !

Tribune

Une nouvelle rubrique pour effacer le stigmate

Odile Buisson, Saint Germain en Laye, France

Odile Buisson

Les mouvements associatifs et les médias ont largement contribué à sortir l'homosexualité du champ de la psychiatrie. L'homophobie est désormais considérée comme un délit. Cependant l'amélioration des conditions de vie des personnes homo et bi sexuelles n'a pas beaucoup profité aux personnes transgenres. Celles-ci subissent encore une mise à l'écart faites d'agressions verbales et physiques. Les « troubles de l'identité de genre » sont mal connus en raison de présentations  qui  viennent culbuter les repères humains habituels, sinon les tabous. L'humiliation est parfois le fait de la maladresse et du non savoir d'un corps médical qui ne cherche pas forcément à comprendre, du reste ne vaut-il pas mieux admettre ?  Un homme avec un sexe chromosomique XY et un appareil génital masculin ressent que son  identité est celle d'une  femme (et inversement). Cette inadéquation entre l'identité ressentie et le sexe de naissance est source de grande détresse. La médecine n'est pas bien à son aise quand un homme ou une femme demande une transition physique vers le sexe opposé. Certains médecins ne supportent même pas de voir, de suivre ni de traiter. Certains chirurgiens sont des plus réticents à transformer un corps masculin ou féminin parfaitement fonctionnel en un corps moins fonctionnel. Mais enlever des organes sains est parfois vital pour l'homme ou la femme qui réclame une transition et l'aphorisme « primum non nocere » se retourne alors comme un gant : il faut « mutiler » pour guérir la personne de son mal-être. Et encore… Car après la transition physique effectuée parfois au prix de souffrances et complications, c'est la vie sexuelle, psychique et physique qui doit être accompagnée. Que sait-on exactement des pratiques sexuelles des hommes "trans" et des femmes "trans" ? Que sait-on de leur désir, de leur plaisir, de leur satisfaction sexuelle ?

 La recherche internationale produit régulièrement des articles dignes d'intérêt, et il serait dommage de se priver de cette connaissance. C'est pourquoi il nous a semblé naturel d'inclure ces articles dans une rubrique à part entière. Peut-être la Médecine pourra-t-elle contribuer à laver le stigmate ? C'est là, le premier geste thérapeutique que doit encourager la SFMS.

Odile Buisson, Saint Germain en Laye, France

Voir aussi le commentaire dans la rubrique commentaires des lecteurs...

Actualités Médicales

Utilisés sans progestatif chez les femmes ménopausées hystérectomisées, les oestrogènes pourraient diminuer de façon significative le risque de cancer du sein
Analyse par Jacques Buvat, Lille, France.
Lire l'article...

Retrouvez les autres textes de cette rubrique

Dr Jacques Buvat  

Articles Originaux

Le troisième orgasme Féminin a-t-il une origine urétrale ?
Patrice Cudicio, MD
Lire l'article...

Dr Patrice Cudicio  

A travers la Littérature

Identité de genre

Du féminin au masculin: la satisfaction sexuelle est conservée après chirurgie de réassignation
Analyse par Odile Buisson, Saint-Germain-en-Laye, France
Lire l'article...

Odile Buisson  

Santé Sexuelle Féminine

A propos d'une enquête en ligne sur les traitements administrés aux femmes souffrant de vaginisme primaire et secondaire, et sur les causes qu'elles attribuent à leur dysfonction.
Analyse par Pierre Desvaux, Paris, France
Lire l'article...

Retrouvez les autres textes de cette rubrique

Dr Pierre Desvaux  

Dysfonction Erectile

La mesure de l'épaisseur intima-média des artères carotidienne et caverneuse est-elle utile dans le bilan d'une dysfonction érectile ?
Analyse par Christophe BONNIN, Nice, France et Patrick BOUILLY, Cergy-Pontoise, France
Lire l'article...

Retrouvez les autres textes de cette rubrique

Drs Christophe Bonnin & Patrick Bouilly  

Faits extraordinaires, humour et Médecine Sexuelle

La Médecine Génito-Sexuelle : plus de 4000 ans déjà !
Par Gilbert Bou Jaoudé, Lille, France
Lire l'article...

Commentaires des lecteurs

Commentaire de la tribune d'Odile Buisson :
"Une nouvelle rubrique pour effacer le stigmate"

par Annita Lejeune Bonnin, psychologue clinicienne, Nice, France
Lire le commentaire...

Echo des congrès

International Society for the Study of Women's Sexual Health (SSWSH)

19-22 Fevrier, Jérusalem, Israël
"Eros in Eden",

Présentation orales sélectionnées
Compte-rendus...
par Odile Buisson, Saint-Germain en Laye, France
et Jacques Buvat, Lille, France

 

Jerusalem

 
 

XIVème Congrès annuel de la Société Européenne de Médecine Sexuelle.

Milan, Italie, du 1er au 4 décembre 2011.
Par Jacques Buvat, Lille, France

Posters sélectionnés avec présentation oral courte

Santé sexuelle féminine : session HP–03

Aspects psychosexuels : session HP-02

Présentations Orales

Santé Sexuelle Féminine

Santé Sexuelle Masculine. (2nde partie)

Santé Sexuelle Masculine (1ère partie)

Retrouvez prochainement le compte-rendu de la session SFMS au congrès de l'ESSM à Milan

Vous pouvez retrouver l'ensemble des compte-rendu des congrès sur notre site, dans la rubrique Echo des congrès

Milano

 
 

Diapothèque

Retrouvez plus de 180 présentations de qualité, rédigées et présentées par des orateurs prestigieux dans différents congrès et manifestations scientifiques.
Accéder à la diapothèque...

Prochains rendez-vous SFMS

  • Brazzaville, République du Congo, 12-14 Octobre 2012
    Projet de symposium SFMS au cours du congrès "Pleins feux sur la Médecine Vasculaire" organisé par la Société Française d'Angéiologie en collaboration avec différentes Sociétés scientifiques francophones Africaines.
  • Lyon, Samedi 24 Novembre 2012
    Symposium, co-organisé par la Société Francophone de Médecine Sexuelle et le Groupement pour l'Etude de la Ménopause et du Vieillissement (GEMVI) sur "Vieillissement et Sexualité", au cours du 3ème congrès du GEMVI qui se tiendra les 23 et 24 Novembre 2012 à l'Espace Tête d'Or à Lyon-Villeurbanne.

    8h30 - 10h00 Table ronde 6: Sexualité et vieillissement
    En association avec la Société Francophone de Médecine Sexuelle
    Modérateurs : Jacques Buvat (Lille) et Patrice Lopes (Nantes)

    8h30 - 9h00 Sexualité et risque cardio-vasculaire chez l’homme
    Franck Paganelli (Marseille)

    9h00 - 9h30 Testostérone et cancer de la prostate : la fin d’un mythe ?
    Jacques Buvat (Lille)

    9h30 - 10h00 Troubles du désir et du plaisir chez la femme après la
    ménopause
    ·         
    Marie-Hélène Colson (Marseille)

    Programme d'ensemble du congrès sur le site du GEMVI...
  • Amsterdam, Hollande, Jeudi 6 Décembre 2012
    Symposium en Français de 9h à 16h au cours du XVème congrès de la Société Européenne de Médecine Sexuelle (ESSM).

  • Lille, France, Vendredi 22 et Samedi 23 mars 2013
    Le Préjudice Sexuel
    Congrès de la Fédération Française des Associations de Médecins Conseils Experts (FFAMCE) Organisé par l'Association des Médecins Experts en dommage corporel (AMEDOC) Flandres Artois Picardie en partenariat avec la Société Francophone de Médecine Sexuelle

    Consulter le programme ...
Lille


Agenda

A lire dans nos prochains numéros

Retrouvez les précédents bulletins de la SFMS

Les 5 textes les plus lus

Vous souhaitez devenir membre de la SFMS ?

Inscrivez-vous ! 

Vous souhaitez nous contacter ?

Ecrivez nous à bulletin@sfms.fr

Si vous ne visualisez pas ce bulletin, cliquez ici.
Je souhaite me désabonner de ce bulletin

Visitez notre site www.sfms.fr