eBulletin de la SFMS

  Bulletin d'information - n°46
  Aout / Septembre 2017

Si vous ne visualisez pas ce bulletin, cliquez ici.

Comité de Transition

Ronald Virag, Béatrice Cuzin, Eric Huyghe, Carol Burte

  Editorial

Chers membres de la SFMS, chers lecteurs,

Le succès de notre premier bulletin, paru début juillet, nous a confortés dans notre démarche de renouveau de la SFMS, dans sa continuité. Vous avez été nombreux à nous faire part de votre soutien et nous vous en remercions vivement.
Le monde change, la Médecine Sexuelle évolue. Pour cette rentrée, nos articles en sont le témoin : où nous parlerons du désir, toujours, de la testostérone, encore, de la circoncision, des nouveaux traitements, des préoccupations esthétiques de notre époque, des jouets connectés… Et puis toujours nos annonces de congrès et notre diapothèque récemment enrichie.

La SFMS est basée sur le partage des connaissances scientifiques. Chacun de vous est invité à contribuer au travers de notre mailing-list et  à participer à notre bulletin. Nous souhaitons la collaboration du plus grand nombre d’entre vous, au travers d’analyses d’articles ou de textes plus personnels.

Comme vous le savez tous, adhérer à la SFMS vous permet d’être membre de l’ESSM et de l’ISSM. Cela vous donne également accès à des milliers de publications par le biais d’un abonnement au JSM, et à des tarifs privilégiés pour le congrès de l’ESSM. Mais cela comporte une petite contrainte qui est de renouveler les cotisations plus tôt que les autres sociétés puisqu’à l’étranger les appels se font avant la fin de l’année. Nous ferons donc un appel de cotisation au mois de novembre pour l’année 2018 afin que tous nos membres puissent bénéficier de ces avantages, mais vous avez d’ores et déjà la possibilité de souscrire via notre site.

Nous espérons que ce numéro de rentrée vous intéressera et vous apportera des connaissances utiles à votre pratique. N’hésitez surtout pas à nous faire part de vos remarques !

Soyez le plus grand nombre à nous rejoindre dans notre démarche de renouveau de la SFMS !

Carol Burte

  Billet d'humeur

Oublions le désir sexuel hypoactif.

Armand Lequeux, Université de Louvain, Belgique.

Je l’avoue sans détour : je n’ai jamais vraiment apprécié l’hypoactif accolé si généreusement au désir sexuel dans le fameux HSDD (Hypoactive Sexual Desire Disorder) de la nomenclature sexologique classique. 

 

Par respect, tout d’abord, pour la langue française qui ne reconnaît pas cet adjectif, mais surtout parce qu’il suggère que le désir sexuel n’existe que sous sa forme active. Pourtant le désir sexuel réceptif, celui qui se met en veilleuse comme un pétard qui n’attend plus qu’une allumette, existe. Je suppose et j’espère que, vous aussi, vous l’avez rencontré !

Restons sérieux et venons-en au très officiel DSM. Dans sa cinquième version[1] parue en 2013, il abandonne l’HSDD au féminin pour le remplacer par le FSI/AD ou Female Sexual Interest/Arousal Disorder. Je n’oserais contester la pertinence de cette nouvelle nomenclature, mais je persiste à croire que, dans nos anamnèses cliniques, nous avons  intérêt à conserver la différenciation entre l'envie (interest) plus centrale, plus globale, et l'excitation (arousal) plus périphérique, plus génitale. À l’évidence, l’une peut être présente alors que l’autre fait défaut et inversement. Quoi qu’il en soit, exit donc l’hypoactivité du désir sexuel au féminin.

Surprise, elle est maintenue au masculin ! Curieux, non ? Je me sens moins seul dans mon irritation contestataire depuis la lecture de l’article d’ Eusebio Rubio-Aurioles[2] qui réfute la pertinence sexologique des critères du DSMV qui exclut de l’HSDD masculin toute étiologie cliniquement décelable (troubles psychiatriques, difficultés relationnelles, drogues ou médications, problèmes endocriniens) pour ne concerner que les situations inexpliquées. Ce HSDD masculin résiduel parait donc cliniquement peu utile et Rubio-Aurioles propose de le remplacer par le Low Sexual Desire/Interest Syndrome qui va nous permettre de supprimer définitivement l’adjectif hypoactif de notre vocabulaire sexologique. Qui le regrettera ?   

Pr Armand Lequeux, Université de Louvain, Belgique.


[1] American Psychiatric Association. Diagnostic and statistical manual of mental disorders DSM-IV. Washington,DC : American Psychiatric Publishing ; 2013.

[2] Why We Should Stop Confusing Hypoactive Sexual Desire Disorder with Low Sexual Desire/Interest Syndrome. J Sex Med 2015 ; 12 : 1989-1991.

Partagez vos réactions en nous écrivant à bulletin@sfms.fr

Articles Originaux

Chirurgie esthétique de la verge

La demande d’augmentation de la taille du pénis à visée esthetique, a considérablement augmenté ces dix dernières années.

La raison probable de cette demande accrue, est l’explosion de l’exposition des organes génitaux dans les photos ou les films pornographiques sur le net, dans la presse et lors d’activité comme les hammans et spas (en croissance dans les pays occidentaux).

Etude de Barbara Hersant, Créteil, Ile de France
Lire l'article...


Dr Barbara Hersant

La médecine sexuelle en santé mentale :
récit d’une expérience dans le champ des violences sexuelles

Marie-Laure Gamet, Châlon-en-Champagne, France
Lire l'article...



Dr Marie-Laure Gamet

  A travers la littérature

Societé

La Circoncision : Une mutilation anachronique, inutile et parfois dangeureuse.
Texte de Gérard Zwang, Saint Clément de rivière, France
Lire l'article...




 

Andrologie

Diagnostic et traitement d’un Deficit en Testosterone (DT) : analyse et considerations cliniques a propos des recommandations de l’international consultation on sexual medicine
Analyse par Carol Burte, Cannes, France.
Lire l'article...

 




 

Une urgence de chirurgie sexuelle : la strangulation pénienne par anneau.
Récemment confronté au cours d’une astreinte à un cas de strangulation pénienne dans un contexte de jeux érotiques ayant mal tourné, je me suis penché sur la maigre littérature sur ce sujet...

Analyse par Eric Huyghe, France.
Lire l'article...

 


 

A propos du traitement de la maladie de Lapeyronie par la Collagénase Clostridium Histolyticum (CCH) (Xiapex°) et de ses risques.
Analyse par Ronald Virag & Hélène Sussman, Paris, France.
Lire l'article...


 

Faits extraordinaires, humour et Médecine Sexuelle

De la protection des données à caractères très personelles !
Par Alexandre Gilbert, Montigny en Ostrevent, France
Lire l'article...

Informations

Un nouveau Diplôme Universitaire de l'UPEC :

Diplôme Universitaire de Médecine et chirurgie Esthétique, reconstructrice Génitale

Pour compléter la formation du DUTIC (DU de Techniques
Injection et comblement), nous vous proposons un nouveau DU
unique en France et en Europe en Gynécologie Esthétique-
Plastique et en Restauration Génitale chez la femme et l’homme: le
DUMEG

Lire le document de présentation...

Certifié en Médecine Sexuelle

Prochain exament le 28 février 2018 à Lisbonne.

Obtenir plus d'information...

Certifié en médecine Sexuelle

4e Journee Azureenne de Sexologie

4 novembre 2017, Nice, France.

            

Diapothèque

Retrouvez plus de 220 présentations de qualité, rédigées et présentées par des orateurs prestigieux dans différents congrès et manifestations scientifiques.
Accéder à la diapothèque...

  Retrouvez les précédents bulletins de la SFMS


  Vous souhaitez devenir membre de la SFMS ?

Inscrivez-vous !

  Vous souhaitez nous contacter ?

Ecrivez nous à bulletin@sfms.fr

Si vous ne visualisez pas ce bulletin cliquez ici.
Je souhaite me désabonner de ce bulletin

Visitez notre site www.sfms.fr