Cabinet des Curiosités - Mesdames, prenez garde : votre démarche pourrait trahir vos capacités orgasmiques !

Cabinet des Curiosités

Pourquoi faisons-nous l’amour ?

Meston CM et Buss DM, Arch Sex Behav 2007,36 :477-507

Analysé par Dr Jacques Buvat, Lille, France

Cette étude est basée sur deux enquêtes menées chez 1549 étudiants en psychologie (pour 2/3 des femmes). La première a permis de formuler les 237 raisons de faire l’amour qu’avaient exprimées ces étudiants, et la seconde évalua l’importance que revêtait pour eux chacune de ces raisons de faire l’amour. Des analyses factorielles ont permis d’identifier 4 grands facteurs, et 13 sous-facteurs :

  • Parmi les sous facteurs « physiques » : la diminution du stress, la recherche de plaisir, le désir physique pour l’autre, et la recherche d’expériences.
  • Parmi les raisons visant à atteindre à travers le rapport sexuel un but non sexuel : l’amélioration des ressources, celle du statut social, la revanche, et le caractère utilitaire (voir plus loin).
  •  Parmi les sous facteurs émotionnels : l’amour et l’implication, et l’expression des émotions.
  •  Parmi les raisons liées à l’insécurité : renforcer l’estime de soi, devoir ou pression, et nécessité de conserver son partenaire.

Les 8 raisons de faire l’amour les plus souvent citées étaient la simple attirance pour l’autre, la recherche de plaisir, l’expression de l’amour, le fait de se sentir désiré/e par l’autre, l’approfondissement de la relation, la curiosité ou la recherche de nouvelles expériences, le fait de marquer une occasion spéciale, et la simple opportunité.

Huit des dix raisons les plus citées étaient communes aux hommes et aux femmes. Cependant l’importance accordée aux différentes raisons différait significativement pour les deux sexes en ce qui concerne plus de 50 % d’entre elles. A cet égard les hommes privilégient plus que les femmes le fait de faire l’amour pour des raisons physiques (simple attraction, ou plaisir), pour une simple raison d’opportunité, pour augmenter leur réputation, leur statut social, ou leur expérience sexuelle. Les femmes ne dépassaient significativement les hommes que pour trois raisons : se sentir plus féminines, être amoureuses, et souhaiter exprimer leur amour.

Les 50 raisons de faire l’amour les moins souvent mentionnées pouvaient être regroupées en 5 grands thèmes : souhait de faire mal à une autre personne (partenaire, rival ou personne étrangère à qui on pourrait transmettre une maladie), obtenir des avantages matériels, augmenter son statut social, se débarrasser d’un problème physique comme une migraine ou des douleurs de règles, et enfin faire l’amour en dehors de toute obligation ou contrainte. Ces raisons peu fréquentes constituaient cependant la motivation essentielle de certains individus.

Cet article fournit la taxonomie aujourd’hui la plus complète des motivations à faire l’amour, et tend à conforter plusieurs assertions telles que le fait que l’aspect physique et le sex appeal du/de la partenaire jouent un rôle plus important dans les motivations des hommes, alors que les femmes préfèrent faire l’amour dans le contexte d’une relation impliquée au cours de laquelle elles expriment ainsi leur propre implication. Les hommes sont également plus intéressés que les femmes à des expériences sexuelles non impliquées constituant pour eux une nouveauté ou une simple opportunité. Ils peuvent faire l’amour pour des raisons utilitaires aussi variées que changer de sujet de conversation, obtenir une faveur de quelqu’un ou améliorer leur statut social, ce qui va dans le sens des données empiriques suggérant que les hommes qui ont plusieurs partenaires sexuelles atteignent un statut social plus élevé. Mais un grand nombre de motivations inattendues ont été trouvées dans cet échantillon d’étudiants, qui pour certaines constituaient leur motivation essentielle, comme faire l’amour pour se sentir plus près de Dieu, ou le faire pour humilier ou blesser un partenaire, et jusque pour lui transmettre une MST !!

Mis à jour le 2 mai 2009