Cabinet des Curiosités - Mesdames, prenez garde : votre démarche pourrait trahir vos capacités orgasmiques !

Santé Sexuelle Féminine

Le conseil sexuel pour les femmes qui souffrent de maladies physiques: un modèle pédagogique à l’intention des médecins

Sexual Counseling for Women in the Context of Physical Diseases – A Teaching Model for Physicians . J. Bitzer et coll, J Sex Med 2007;4:29-37

Analysé par Armand Lequeux, Louvain-la-Neuve, Belgique. Belgique.

Cet article témoigne de l’expérience d’un groupe de médecins qui travaillent comme « sexologues de liaison » à l’Hôpital Universitaire de Bâle. Il débute par un constat de carence : l’altération de la fonction sexuelle des femmes qui souffrent de maladies chroniques (affections gynécologiques bénignes et malignes, maladies métaboliques et cardio-vasculaires, troubles neurologiques et psychiatriques, etc.) est largement sous-estimée et mal prise en charge.

Les auteurs relèvent plusieurs causes à cet état de fait (pudeur, désintérêt, priorité à la vie avant la qualité de vie, manque de consensus dans les classifications des dysfonctions sexuelles, etc.), mais ils pointent essentiellement la difficulté d’une prise en compte simultanée du versant général de la santé et du versant plus spécifique de la sexualité. Les sexologues risquent bien d’être aussi incompétents sur le premier versant que les praticiens généraux sur le deuxième ! Ce sont ces derniers, les internistes, les gynécologues, les neurologues, etc., qui se voient proposer dans cet article un outil pour une base de diagnostic et de traitement des dysfonctions sexuelles dans le contexte des maladies qu’ils traitent.

Cet outil se présente sous la forme de trois modules de questions à poser à chaque patiente qui accepte ce programme de conseil thérapeutique sexologique. Le premier module s’intéresse aux facteurs personnels présents avant la maladie en questionnant la biographie psychologique et sexuelle des patientes. Une dysfonction sexuelle est parfois préexistante à la maladie qui viendra ‘’en rajouter une couche ’’… Le second module se concentre sur les éléments spécifiques de la maladie susceptibles d’altérer la fonction sexuelle (douleurs, séquelles chirurgicales ou radiothérapiques, toxicité médicamenteuse, atteintes directes du système génital par altérations hormonales, vasculaires ou neurologiques, anxiété, dépression, etc.)… Le troisième module explore avec pertinence les stratégies d’adaptation (coping) utilisées par la malade et son partenaire. Chacun des points problématiques mis en évidence dans ces trois modules peut faire l’objet d’une intervention thérapeutique, depuis le conseil individuel ou conjugal jusqu’aux interventions médicales, psychologiques ou sexologiques plus spécifiques.

En conclusion, voici donc un article richement documenté à propos d’un lien, celui de la médecine à la sexualité au féminin, qui mérite toute notre attention tant on devine la masse de souffrances qu’il contient et que l’on néglige le plus souvent. A nous d’utiliser cet outil et/ou de le proposer à nos collègues, à nos étudiants…

Mis à jour le 2 mai 2009