Société

L’utilisation hors prescription des inhibiteurs de la PDE5 est fréquente chez l’homme jeune, et vise parfois à pallier des problèmes d’érection dus au condom

Korkes F et coll, J Sex Med 2008, 5:2414-2418

Analysé par Jacques Buvat, Lille, France

On sait que nombre d’hommes utilisent des inhibiteurs de la PDE5 (IPDE5) en l’absence de tout véritable problème sexuel, dans le seul but d’améliorer leurs performances. L’enquête de Korkes et coll a cherché à évaluer la fréquence de ce type d’utilisation chez 167 étudiants Brésiliens âgés en moyenne de 21 ans, qui considéraient tous avoir une fonction érectile parfaite. En fait 13 % avaient des troubles de l’érection discrets à modérés selon l’IIEF-5. Quinze (9 %) rapportaient avoir déjà utilisé un IPDE5. La moitié d’entre eux l’avait fait au moins trois fois, souvent avec de l’alcool. Deux tiers précisèrent que les IPDE5 leur facilitaient en fait l’utilisation du condom, précédemment souvent associé à des problèmes d’érection. Quarante neuf pour cent des 167 étudiants considéraient par ailleurs que l’utilisation du condom diminuait la satisfaction qu’ils tiraient de la relation sexuelle.

Cette enquête confirme s’il en était besoin la fréquence de l’utilisation hors prescription des IPDE5, même chez les hommes jeunes. Elle souligne aussi la fréquence des troubles de l’érection liés au condom, et l’efficacité dans ce cas des IPDE5, tous éléments qui avaient déjà été rapportés dans une enquête antérieure de Musacchio et coll sur l’utilisation du VIAGRA chez les adolescents (J Adolesc Health 2006).