Extracorporeal Shock Wave Therapy

april, 2021

15apr9h 00min18h 00minExtracorporeal Shock Wave Therapy

Event Details

Les ondes de choc de faible intensité ont fait l’objet de nombreuses études sur la dysfonction érectile et la maladie de la Peyronie, leur rôle sur la douleur est également prouvé en rhumatologie, une nouvelle indication est peut être entrain d’émerger dans les prostatites chroniques, complétant l’arsenal thérapeutique encore insuffisant dans cette pathologie.

Béatrice Cuzin

 

Évaluation d’un traitement  par ondes de choc de faible intensité dans la prostatite chronique de type IIIb / syndrome de douleur pelvienne chronique: essai clinique randomisé contrôlé en double aveugle

Mykoniatis I, Kalyvianakis D, Zilotis F, Kapoteli P, Fournaraki A, Poulios E, Hatzichristou D.

 

Abstract

Actuellement, il n’existe pas de méthode de traitement efficace pour la prostatite chronique de type IIIb / syndrome de douleur pelvienne chronique (CP / CPPS). Le but de l’étude était d’étudier et de comparer l’efficacité et l’innocuité de la thérapie par ondes de choc de faible intensité (LiST) par rapport au traitement simulé (placebo) chez les patients CP / CPPS.

 

Méthodes

Les patients avec un diagnostic de CP / CPPS ont été randomisés dans cette étude prospective, contrôlée en double aveugle, soit dans les groupes actifs (groupe B, C) qui ont reçu 5000 ondes de choc par session avec une densité de flux d’énergie de 0,1 mJ / mm2, soit dans le groupe factice. (Groupe A) qui a reçu 5000 ondes de choc d’une sonde simulée visuellement identique. Tous les groupes ont suivi six sessions (une fois / semaine). Les effets de LiST sur la douleur, la miction, la qualité de vie (QdV) et la fonction érectile ont été évalués 4, 12 et 24 semaines après le traitement. Les paramètres ont été étudiés à l’aide de questionnaires validés. La débimétrie et le calcul du résidu post-mictionnel ont été effectués à l’inclusion et à 4 et 12 semaines. La mesure de l’IRMde la prostate et du PSA a été réalisée à l’inclusion et lors de la visite à 12 semaines.

 

Résultats

Au total,  45 hommes ont été randomisés dans les groupes actifs (n = 30) et simulés (n = 15). En ce qui concerne l’impact de LiST dans les sous-domaines total, douleur et qualité de vie du « National Institutes of Health-Chronic Prostatitis Symptom Index » (NIH-CPSI), une amélioration claire et persistante de tous les critères a été trouvée par rapport au traitement simulé. Le sous-domaine urinaire NIH-CPSI, le score international des symptômes de la prostate [IPSS], le PSA et les scores MRI-PIRADS ne différaient pas entre les deux groupes. Il existait une différence moyenne  de 3,3 (IC à 95%, 1,8, 4,7).entre le groupe LiST et le groupe simulé en terme de changement  de score du domaine de la douleur NIH-CPSI (Q1–4) entre l’inclusion et 12 semaines. La LiST périnéale était facile et sûre à réaliser sans anesthésie ni effets secondaires.

 

Conclusions

La LiST semble être une option de traitement sûre et efficace pour CP / CPPS, améliorant considérablement la douleur et la qualité de vie. L’absence d’effets secondaires et le potentiel de répétition font de LiST un choix de traitement prometteur pour les patients CP / CPPS.

Time

(Thursday) 9h 00min - 18h 00min

X
X